L’événementiel responsable, quel avenir en 2019 ?

evenement durable

Le secteur de l’événementiel est florissant. Chaque année, de nouvelles formes d’events voient le jour, des professionnels intègrent le marché avec des idées et concepts inédits. Dans ce contexte d’hyper production, quelle place pour la dimension responsable ?

Les acteurs du milieu semblent accorder de plus en plus d’importance à cette donnée, et l’intègrent plus naturellement à la conception de leurs événements.

Événementiel responsable, contrainte ou atout pour les professionnels de l’événementiel ?

Aujourd’hui, la dimension responsable du secteur événementiel n’est pas réglementée par une législation précise. Seules les conditions de travail des salariés sont prises en compte par la loi, et son application peut faire l’objet de contrôles réguliers.

Ainsi, les professionnels de l’événementiel – qu’il s’agisse d’agences, de prestataires, ou d’acteurs issus de l’industrie du transport ou de l’hôtellerie – doivent prendre eux-mêmes leurs responsabilités.

Au moment de la genèse du projet, certaines obligations restent cependant à prendre en compte : la taxe carbone, le don alimentaire des produits non consommés afin d’éviter le gaspillage, ou encore la feuille de route d’ économie circulaire concernant le tri des déchets.

Par ailleurs, le label « Iso 20121 » forme ceux qui le souhaitent pendant 9 mois. Son objectif est de leur transmettre les bonnes directives à adopter pour maîtriser son impact social, économique et environnemental. Le label s’intègre dans une démarche souple, permettant à chacun de se positionner en fonction de ses envies mais également de ses moyens.

Il est bon de noter que l’obtention de ce label peut jouer un rôle dans la décision du client ou de l’acheteur. Aujourd’hui, proposer un projet d’événement comportant une dimension responsable est un plus à ne pas négliger !

 

Quelle application responsable dans le domaine de l’événementiel ?

Les organismes portant le label « Iso 20121 » sont composés à 50% de prestataires, 25% d’agences événementielles et 25% de lieux de réunion.

Si tous les organisateurs d’événement n’affichent pas forcément de reconnaissance notable de leur implication, ils sont cependant de plus en plus nombreux à adopter des réflexes responsables. Gestion des déchets maîtrisée, attention portée à l’économie d’énergie, proposition d’éco concepts (qu’il s’agisse de stands sur des salons, de lieux de réception ou d’activités team building…) on note que les initiatives sont nombreuses et variées.

Pour mesurer son impact environnemental de façon précise, l’Unimev (l’Union nationale des métiers de l’événement ), offre un calculateur de performance environnementale. De quoi mesurer son impact avec plus de précision, et prendre conscience de mesures à prendre au quotidien.

 

Entre prise de conscience et volonté de proposer des services en accord avec les attentes des clients, les event planners sont de plus en plus nombreux à prendre en compte la dimension responsable. Une tendance qui tend à se confirmer pour 2019.

 

A lire également sur Corpo’Events :

Nina

Nina -

Passionnée de voyage et de gastronomie, notre chef de projet meeting est une épicurienne dans l’âme ! Un goût prononcé pour l’art de vivre, qu’elle n’hésite pas à partager au quotidien dans ses projets événementiels. Persévérante et pointilleuse, elle saura vous guider ! Sa devise : "Tout le bonheur est dans l'inattendu"

Autres articles (6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *