Etude sur le marché du MICE – France, Allemagne & Royaume-Uni

Marché Mice en Europe

Le MICE (Meetings, Incentive, Convention & Events) est un marché colossal et pourtant, les retombés économiques de ce business sur l’activité touristique ne sont pas connues avec précision. Certaines études ont estimé entre 40 et 120 milliards d’euros le montant de l’événementiel en Europe de l’Ouest, une fourchette pour le moins large.

Les difficultés d’établir un bilan précis de l’activité MICE

L’organisation de meetings professionnels implique de nombreux intervenants, aussi les dépenses à prendre en compte pour définir l’enveloppe globale de l’activité MICE sont multiples. Il faut arriver à compiler les frais liés aux transports, à l’hébergement, à la location des salles, aux repas… De plus, les participants viennent d’horizons divers (entreprises, collectivités, association…). Toutefois, une étude menée en 2015 et 2016 a permis de faire un premier bilan du tourisme d’affaires dans trois pays européens : la France, l’Angleterre et l’Allemagne.

Les données marquantes du marché MICE en Europe du Nord-Ouest

Les chiffres sont impressionnants et montrent la force du tourisme d’affaires. La somme allouée pour créer des rencontres professionnelles est estimée à près de 70 milliards d’euros, or près des deux tiers des événements n’impliquent pas plus de 30 participants. La durée des réunions d’affaires excède rarement deux jours. Le budget consacré à l’organisation de meetings professionnels est en constante augmentation, mais les décideurs s’attachent de plus en plus à rationaliser au mieux les dépenses pour limiter les coûts liés à chaque événement.

La spécificité de chaque pays dans le tourisme d’affaires

Parmi le peloton de tête en termes de volume d’activités des réunions de travail, l’Allemagne arrive en pole position suivi de l’Angleterre puis de la France. Un léger fléchissement du marché MICE est à prévoir en France en raison des attentats survenus fin 2015 à Paris alors qu’en Allemagne et en Royaume-Uni, une croissance de l’ordre de 1,3% est attendue pour l’année 2016.

Près des deux tiers des entreprises françaises privilégient la France comme lieu pour leurs réunions d’affaires, un chiffre comparable aux sociétés allemandes qui organisent également majoritairement leurs conférences dans leur pays d’origine pour réduire les coûts liés aux transports.

En Angleterre, au contraire, près de la moitié des événements ont lieu à l’étranger. Les organisateurs anglais consacrent également une part financière plus importante dans la location de la salle où se déroulent les meetings.

Source : www.deplacementspros.com

À lire également sur Corpo’Events :

Fanny Scherler

Fanny Scherler - Assistante webmarketing

Dynamique et motivée, elle optimise la communication du groupe Corpo’Events. Réseaux sociaux, sites internet et référencement, le web c’est son domaine !

Autres articles (31)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *